LA RÉGION AUVERGNE-RHÔNE-ALPES À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE

0
VB_portrait2
Vincent Barra – Directeur de l’ISIMA

La France, comme le reste du monde, vit une révolution sans précédent avec l’avènement de l’ère numérique. C’est sans aucun doute le vecteur de transformation de l’économie et de nos sociétés le plus puissant. Penser la société par le prisme du numérique et des nouvelles technologies, c’est se donner la capacité d’innover, de communiquer et de collaborer plus efficacement.

Ce bouleversement touche tous les secteurs d’activité. Des entreprises aux formations, de la recherche à l’industrie, tous sont acteurs de ce développement.

En 2014, la région Auvergne-Rhône-Alpes est la deuxième région en nombre d’emplois dans le secteur du numérique, derrière l’Île-de-France. Avec près de 60 000 emplois, elle pèse 20% des effectifs de l’Île-de-France mais réalise une croissance trois fois supérieure entre 2010 et 2014. Cependant, l’Observatoire de la filière numérique en région révèle que l’attractivité auprès des entreprises internationales du secteur est insuffisante, notre région se classant 17e au plan européen. Ce même observatoire révèle que le principal frein au développement de la filière numérique est la difficulté de recruter des talents. D’où l’importance de la formation, qui doit être un pilier central pour développer et ancrer les talents du numérique. Si la région veut être un acteur incontournable, elle doit pouvoir s’appuyer sur les futures générations, formées au numérique, qui vont arriver sur le marché du travail. Former au numérique et par le numérique, c’est offrir à la région la capacité d’attirer et de faire émerger des talents qui développeront l’économie régionale, nationale et internationale, et qui participeront au développement de l’ensemble des secteurs d’activité.

Pour appuyer ce marché, un certain nombre d’écoles de l’AGERA forme des cadres qui deviendront des spécialistes des différents secteurs et métiers du numérique, ou des utilisateurs d’outils du numérique. Elles construisent, avec leurs partenaires industriels et académiques, les métiers de demain, les nouveaux services et les nouveaux savoir-faire dans ce secteur. Chaque année, ce sont près de 5 000 diplômés qui sortent de ces écoles. Parmi ces diplômés, certains se lancent dans la création d’entreprises, incubées dans les écoles ou dans des accélérateurs.

Les acteurs de la recherche dans ce domaine, également identifiés par notre association, assurent par leurs activités des actions d’innovation et de transfert technologique qui alimentent également l’économie régionale, et au-delà.

Les écoles de l’AGERA représentent ainsi, ensemble, une force considérable de formation, de recherche et d’expertise dans les différents domaines du numérique, avec un maillage relativement serré de l’ensemble du territoire de la nouvelle région Auvergne Rhône-Alpes. Les acteurs sont facilement mobilisables, peuvent se regrouper autour de projets fédératifs visant à développer de nouvelles formations, de nouveaux outils ou des pratiques innovantes dans le domaine digital.

Cette force et cette dynamique doivent être au service du développement régional du numérique pour que, de la 17e place européenne, nous puissions gravir les marches de la révolution digitale et nous hisser au sommet de la hiérarchie européenne.