Restez informé, abonnez vous à la newletter !

RENOUVELLEMENT DU PROJET STRATÉGIQUE

0
Jean-Baptiste LESORT Président Directeur de l'ENTPE
Jean-Baptiste Lesort
Président de l’AGERA
Directeur de l’ENTPE

Le premier semestre 2015 a vu la mise en route concrète de ce qui devrait être un élément structurant pour l’action de notre alliance dans les prochaines années : le renouvellement de notre projet stratégique.

La nécessité de ce renouvellement s’est faite de plus en plus impérieuse dans les deux dernières années. Le séminaire stratégique de juin 2013 avait permis de renforcer notre socle de valeurs communes : le caractère professionnalisant et plusridisciplinaire de nos formations, des formes pédagogiques évolutives faisant une large place à l’expérimental et au projet, une forme de proximité aussi à nos étudiants liée à la taille de nos établissements. Il avait également aidé à préciser nos principales lignes d’action, la mise en réseau bien sûr, l’élaboration de projets communs, la représentation des écoles, la fertilisation croisée. Ceci était une première étape de consolidation, mais d’autres éléments sont survenus depuis, rendant nécessaire la poursuite du travail.  Le paysage de l’enseignement supérieur a notamment changé en profondeur durant ces deux ans : la loi de juillet 2013 sur l’enseignement supérieur et la recherche a restructuré l’organisation territoriale de l’enseignement supérieur en l’articulant autour des communautés d’universités et d’établissements (Grenoble et Lyon) ou des universités coordinatrices (Clermont-Ferrand). Les écoles, membres pour certaines des COMUE, associées pour d’autres à ces regroupements, absentes pour certaines, se retrouvent dans des positions diverses et parfois inconfortables vis-à-vis de ces réorganisations. Cette réforme a aussi eu pour effet de modifier l’organisation du dialogue entre les instances régionales et l’enseignement supérieur. Un exemple frappant en a été donné à l’occasion d’une autre réforme récente qui est venue elle aussi modifier en profondeur notre environnement, celle de la formation professionnelle : engagée de façon très active et depuis longtemps avec la région Rhône-Alpes sur l’apprentissage, l’AGERA doit aujourd’hui reconsolider sa position dans le dispositif.

La réforme territoriale elle–même, à laquelle l’AGERA qui fonctionne depuis deux ans dans le cadre de l’interrégion Rhône-Alpes Auvergne est assez bien préparée, demande malgré tout à reconstruire, avec les nouvelles instances régionales, les conditions d’un dialogue qui a depuis toujours été structurant pour l’alliance.
L’idée centrale de ce projet stratégique renouvelé est de partir, pour le mettre en valeur et le développer, de ce qui est une de nos grandes spécificités : la proximité avec le monde professionnel, dans toute sa diversité ; le dynamisme de la commission « Partenariat avec les Milieux Économiques » et les projets qui en sont issus montrent bien les potentialités que nous avons dans ce domaine. Les premières discussions que nous avons eues dans ce cadre avec les acteurs, notamment les chambres de commerce et d’industrie, nous ont montré qu’il y avait là des perspectives extrêmement prometteuses de développement d’actions communes, dépassant ce que chaque école construit déjà avec ses partenaires socio-économiques.

Tout ce travail est encore en cours et se développera sur 2015-2016. L’AGERA sera ainsi prête, dans le nouveau cadre de l’enseignement supérieur et de la région Auvergne-Rhône Alpes, à jouer pleinement son rôle au service de ses membres.