Restez informé, abonnez vous à la newletter !

GRANDES ÉCOLES ET COLLECTIVITÉS LOCALES EN RÉGION AURA, QUELLES COLLABORATIONS ?

0

Tel était le thème du séminaire qui a réuni le 20 mai une trentaine de directeurs, équipes de direction d’écoles du réseau AGERA et d’élus et cadres territoriaux de collectivités locales (métropoles de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Saint-Étienne, communauté d’agglomération de Bourg-en-Bresse, villes de Lyon et Villeurbanne).

Lancé sous l’égide de la commission Grandes Écoles & Territoires de la CGE, ce séminaire a été organisé par l’AGERA et l’AVUF (Association des Villes Universitaires de France).

Il a été co-animé par Sophie Commereuc, présidente de l’AGERA et Jean-Michel Longueval, vice-président Enseignement supérieur et Recherche de la métropole de Lyon, vice-président délégué de l’AVUF.

Différentes séquences d’idéation et de co-construction ont été proposées pour rendre vivant le format 100% digital.

Ainsi, le travail sur les représentations respectives a été réalisé via l’outil Klaxoon : 

  • Question aux collectivités : qu’est-ce qui caractérise une grande école et son impact sur le territoire ?
  • Question aux grandes écoles : comment une collectivité locale peut interférer dans la vie et le développement de votre territoire ?

Quelques verbatims : 

« Agilité des écoles, adéquation des formations aux besoins du monde économique permettant une forte insertion professionnelle des diplômés. »

« Veiller à ouvrir le recrutement des écoles à des étudiants qui ne s’autoriseraient pas à y prétendre. »

Trois sous-groupes paritaires ont ensuite été constitués dont deux ont échangé sur le thème de la contribution des grandes écoles au développement socio-économique, les stages, l’alternance l’insertion professionnelle.

Le troisième a travaillé sur la vie et la santé des étudiants.

Les deux premiers groupes ont fait ressortir une soif commune de mieux connaître et appréhender les actions menées par les différents acteurs. En effet, les collectivités ont besoin de valoriser les formations existantes sur leur territoire (attractivité) et les écoles ont besoin de mieux appréhender le tissu économique local et des réseaux des collectivités.

Les écoles connaissent mal les compétences des collectivités locales et territoriales ainsi que leur stratégie.

Le 3ème groupe sur la vie étudiante a montré que les problématiques étaient différentes selon les territoires et qu’il y avait nécessité de proposer une offre de logements plus souple, correspondant à la nouvelle organisation des cursus. De plus, il est important d’accueillir le maximum d’initiatives étudiantes et de mettre en place de l’inter-établissements.

La synthèse réalisée par les rapporteurs a montré la volonté des acteurs de travailler dans de nouveaux cadres de collaboration, éloignés des circuits institutionnels habituels, ce qui a été illustré par la présentation des deux chantiers majeurs « Agir Ensemble » et « Aurasmus ».

Un compte-rendu détaillé des échanges a été rédigé par la suite et envoyé aux participants. Il est disponible sur demande à la délégation générale de l’AGERA.

Ce premier séminaire, pilote sur la région AURA, a vocation à être démultiplié dans d’autres conférences régionales de grandes écoles.

En conclusion, les participants ont exprimé leur satisfaction sur la richesse des échanges et ont convenu de se revoir à l’automne, en présentiel, autour d’un moment convivial, afin de déployer les pistes de travail identifiées.