L’AGERA CONTRIBUE AU SRESRI

0
Jean-Baptiste LESORT Président Directeur de l'ENTPE
Jean-Baptiste Lesort
Président de l’AGERA
Directeur de l’ENTPE

Vous trouverez, dans ce numéro, une présentation courte de la contribution que nous avons proposée au conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre de l’élaboration du Schéma Régional Enseignement Supérieur Recherche Innovation (SRESRI).

Il nous a paru important, au moment où la région définit sa politique vis-à-vis de l’enseignement supérieur, de montrer de quelle façon l’AGERA, dans sa richesse et sa diversité, pouvait être force de proposition et créatrice de dynamique territoriale à l’échelle de la région toute entière, et comment les grandes écoles pouvaient également jouer un rôle dans cette même dynamique. Ceci nous a permis de réaffirmer la mission particulière de l’AGERA, distincte du rôle institutionnel des trois regroupements de site auxquels beaucoup d’entre nous appartiennent ou sont associés.

Structure légère, extra-institutionnelle, l’AGERA maille l’ensemble du territoire de la nouvelle région, rassemblant des acteurs d’une grande diversité et partageant nombre de valeurs communes autour des modèles de formation, des liens avec les milieux professionnels et de la multidisciplinarité. Elle se positionne très clairement comme laboratoire d’idées, lieu d’émergence de projets communs entre ses membres, diffuseur de bonnes pratiques, et lien entre les écoles et la sphère socioéconomique. En cela, et aussi parce qu’elle rassemble des établissements dont la position vis-à-vis des regroupements de site est très diverse, elle se situe en complémentarité de ces structures.

Nous avons organisé notre contribution au SRESRI en nous appuyant sur un document de la conférence des grandes écoles destiné à alimenter le débat des élections présidentielles. Ainsi, dans le cadre particulier de la région Auvergne-Rhône-Alpes, nous relayons ces propositions afin de montrer leur intérêt et leurs possibilités d’application pour nos écoles. Ceci rend cette contribution complémentaire des deux que nous avons déjà réalisées : la première à l’occasion des élections régionales de 2015, la deuxième, plus particulièrement centrée sur la question du numérique, lorsque le débat avait été lancé sur ce sujet par le nouvel exécutif régional.

C’est aussi l’occasion de réaffirmer que l’AGERA, organisation étroitement liée au territoire et aux acteurs de la région, est le relais régional de la conférence des grandes écoles. Ce lien a déjà été manifesté à diverses occasions, notamment lorsque nous avions organisé ensemble des séquences de débat autour des politiques de sites ou lorsque nous avions réfléchi à la réforme de la taxe d’apprentissage. C’est l’occasion, aujourd’hui, de le rappeler et de le mettre en valeur.