Restez informé, abonnez vous à la newletter !

UN NOUVEAU PRÉSIDENT À LA TÊTE DE L’AGERA

0
Olivier Maillard
Président de l’AGERA
Directeur de l’ESDES Lyon

La fin de l’année universitaire 2020-2021 approche et, une nouvelle fois, elle a comporté son lot d’imprévus. Dans ce contexte particulier, nos établissements ont rivalisé d’agilité et d’inventivité pour assurer aux étudiants une expérience la plus formatrice possible.

De même, les activités de l’AGERA n’ont jamais cessé, comme en témoigne ce numéro. Je veux ici rendre hommage aux membres du Bureau, aux responsables des Commissions, aux nombreux représentants de nos écoles, qui ont consacré du temps aux projets et aux chantiers, ainsi qu’à Pascale Payan et à Erica Matile. Et bien sûr à Sophie Commereuc qui, pendant 4 ans, a été notre présidente. 
Sophie a su faire vivre l’Alliance au quotidien. Elle a également initié, avec énergie et engagement, de nombreuses réflexions sur la raison d’être de l’AGERA. Dernière initiative en date, centrale pour notre Alliance, le partenariat initié avec l’AVUF (Association des Villes Universitaires de France).
Au nom de tous, permettez-moi de la remercier et de lui souhaiter le plein succès dans ses nouvelles fonctions de directrice générale de Clermont Auvergne INP. 

Notre feuille de route pour les prochaines années a été esquissée lors de travaux récents auxquels nombre d’entre vous ont participé. Elle reste à finaliser. Ce sera l’un des objectifs majeurs d’ici la fin de l’année 2021.

Il me semble important de garder à l’esprit les éléments structurants suivants :

  • L’AGERA doit rester ce lieu de partage de bonnes pratiques et de mutualisation d’expertises. Elle doit aussi rester ce lieu dans lequel, nous, directeurs d’établissements, responsables et collaborateurs, pouvons partager les défis que nous rencontrons, sans crainte d’être jugés. Un lieu dans lequel l’écoute et la bienveillance règnent. Ces lieux ne sont pas légion.
  • Nous devons aller plus loin dans l’identification et l’exploitation de synergies. L’heure est à l’hybridation des savoirs : sachons mieux tirer profit de notre grande diversité.
  • Enfin, l’AGERA doit davantage peser auprès des collectivités territoriales. Nos établissements doivent aussi être plus visibles sur le marché amont, notamment auprès des étudiants internationaux que nous tentons tous, individuellement, d’attirer en nombre plus important. Comme vous le savez, l’AGERA comprend 38 établissements d’excellence qui font la réputation à l’étranger de notre système académique. Nous devons mieux valoriser ce précieux atout.

Je mesure la tâche qui m’attends mais je sais pouvoir compter sur un Bureau, partiellement renouvelé lors de notre dernière AG (voir rubrique Actualité) et sur votre engagement.

Je vous remercie de votre confiance et vous souhaite un très bel été.

Au plaisir de vous retrouver à la rentrée.